Galerie du Griffon - chemin de la justice, 20 CH-2000 Neuchâtel

mercredi - samedi: 14h00 - 18h00 | dimanche: sur rendez-vous
pour nous rejoindre: gare Les Deures - bus N° 120 arrêt Caselle

info@editionsdugriffon.com | +41 78 855 01 06 | www.galeriedugriffon.com

  • Blanc Icône Instagram
  • Facebook Clean

Maria BONOMI (NÉE EN 1935)

 

Depuis 1955, Maria Bonomi pratique l'art de la gravure sur bois. Cette technique en usage depuis le XVe siècle, à laquelle Dürer a donné ses lettres de noblesse, a retrouvé la faveur des artistes avec la fin du XIXe siècle. Cependant, dès l'origine, ceux-ci avaient deux possibilités d'attaquer le bois avec leur burin : soit dans le sens du fil du bois, soit en l'utilisant debout (bois de bout).
Confrontée aux restrictions de ces deux manières de faire traditionnelles, Maria Bonomi a très vite cherché à en dépasser les limites.
Tout au long de sa carrière, Maria Bonomi a voulu diversifier les matrices de ses gravures. Brésilienne dans l'âme et dans le cœur, elle est donc partie à la découverte de bois indigènes – exotiques pour nous – utilisant des essences particulières, s'appropriant leurs veines et leurs formes. En agissant ainsi, elle rend hommage à la biodiversité et à la richesse même de la forêt amazonienne. Par la taille et les typologies des essences qu'elle retient, elle apporte à son œuvre une troisième dimension, offrant dès lors au regard un aspect sculptural à des pièces usuellement en deux dimensions, dans un écosystème personnalisé.
Dès le début, elle s'est consacrée à toutes les formes d'art, cherchant à défendre l'idée même d'un art universel, tout en utilisant prioritairement la gravure sur bois comme point de départ. Ainsi, peu à peu, elle s'est vouée presque exclusivement à cette forme d'expression, tout en cherchant à dépasser les fondements même de ce qu'est traditionnellement une gravure. Elle s'essaie donc à trouver d'autres techniques que les classiques définies dans les livres. Elle ne se limite pas à vouloir des impressions sur papier ; elle grave alors directement sur d'autres supports matriciels, imprimant ensuite ses signes dans du béton par exemple. Sa notion même de l'art de la gravure devient donc exponentielle puisqu'elle la conduit à la rencontre du monumental.

 

 

 

+ Oeuvres exposées :

 

 

+ Exposition :

 

 © Galerie du GRiffon / photos AlineK

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload